Sélectionner une page

Depuis plusieurs années, les interrogations ne cessent d’envahir la toile sur les origines du kebab. Appelé aussi viande grillage ou grillage tout simplement, ce dernier se caractérise par la diversité de ses plats qui continuent d’inspirer les professionnels de la restauration. Cependant, ses origines et son histoire suscitent encore des controverses, d’où l’importance d’y faire un point pour en savoir davantage.

L’origine du kebab

kebab-montpellier5Si on se fie aux dires communs et sur certaines informations de la légende, le kebab est une invention qui vient de la Turquie. Cependant, il faut savoir que certains se sont seulement basés sur la prononciation du mot qui a une liaison parfaite avec la langue turque. À vrai dire, cette conception est tout simplement un mythe, car si on remonte dans l’histoire, le kebab est d’origine allemande.

C’est au début des années 70 qu’il est devenu très célèbre grâce à Mehmet Aygün. Ce dernier est un Turc, mais ce que les gens ne connaissent pas est qu’il vivait à Berlin, période pendant laquelle il a appris à cuisiner ce plat. En effet, il travailla dans un snack cuisinant de la viande grillée et c’est par la suite qu’il a eu une idée originale à servir cette nourriture avec du pain. C’est à partir de ce moment qu’est né le kebab dont le nom porte ses origines à savoir la Turquie.

Ainsi, ce qu’il faut retenir à travers ce rappel historique est que le kebab n’est pas né en terre turque, mais c’est plutôt son inventeur qui a des origines turques ce qui fait que beaucoup en font une confusion. C’est une création originaire de l’Allemagne qui est par la suite orientalisée.

La généralisation du kebab dans le monde

Mehmet Aygün avait 16 ans au moment où il eut l’idée originale de servir la viande grillée avec du pain turc. En effet, ce dernier est alors coupé en lamelles pour y mettre la cuisson ainsi que d’autres ingrédients (les tomates, la salade, de la sauce, des épices, etc.). C’est ainsi que le plat a eu une nouvelle forme à savoir celle d’un sandwich que le consommateur pourra emporter. Une innovation qui a connu un succès immédiat, car partout dans le monde, cette recette continue de susciter l’intérêt des millions de consommateurs.

En Allemagne, le kebab est consommé par 3 millions de personnes au quotidien ce qui fait plus de 250 tonnes de viandes. Ce qui rapporte un chiffre d’affaires de plus de 3 millions d’euros aux restaurants et fast-foods qui commercialisent cet aliment.

Aux États-Unis, on compte des dizaines de milliers de points de vente qui sont spécialisés dans la restauration du kebab. D’aucuns n’hésitent pas à alterner les recettes en utilisant du poulet ou du poisson à la place de la viande. Pour les végétariens, ils ont tendance à préparer du farci aux épices ou au fromage de brebis pour profiter pleinement des délices du kebab.

 

Pin It on Pinterest

Share This